Attaque direct du gouvernement français contre le voile

« Le voile n’est pas souhaitable dans notre société » a déclaré, dimanche, le ministre français de l’Education nationale Jean-Michel Blanquer, dans une interview diffusée en direct à la télévision.

Cette prise de position est contraire au principe de laïcité qui permet justement l’expression de signes religieux dans l’espace public.

Invité à réagir à la question du port du voile par des mamans accompagnatrices de sorties scolaires, le ministre a reconnu que « la loi n’interdit pas aux femmes voilées d’accompagner les enfants », mais a tenu à préciser: « nous ne souhaitons pas encourager le phénomène ».

Il a, par ailleurs, fait savoir qu’il encourage le personnel de l’éducation nationale « à avoir un dialogue avec les parents d’élèves », pour expliquer aux mamans « qu’on préfère qu’elles ne mettent pas le voile ».

Invité à préciser son propos confus, Jean-Michel Blanquer a affirmé à l’antenne de BFMTV que « le voile n’est pas souhaitable dans notre société (…), pas conforme à nos valeurs ».

Que s’est-il passé?

Cette prise de position controversée intervient au lendemain d’un tollé provoqué sur les réseaux sociaux par une vidéo diffusée par l’élu d’extrême droite Julien Odoul, montrant la demande d’exclusion d’une femme voilée.

Vendredi, alors que les élèves d’une classe de Belfort (nord est) assistaient à une assemblée du conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté, le conseiller régional avait exigé qu’une des accompagnatrices scolaires qui portait un foulard, soit exclue de l’hémicycle.

Pour rappel, le conseil d’Etat a déjà émis un avis en 2013, réaffirmant le droit des femmes voilées à accompagner les sorties scolaires de leurs enfants.

En 2015, c’est le tribunal administratif de Nice qui avait condamné un établissement scolaire pour avoir refusé la participation d’une maman à une sortie en raison de son foulard.

Source Medyaturk info