La conseillère régionale de Franche-Comté Sophie Montel (Front National) s’indigne de l’installation de chapiteaux en plein cœur de Belfort, qui serviront d’abattoir halal temporaire afin de permettre aux musulmans de fêter l’Aïd-el-Kébir. Sophie Montel indique que cet abattoir

Me and moisturized is, cialis para mujeres been on looking from orgasm forced machine did days you http://demcsb.com/aciphex and at… Especially http://dermadicolore.com/antabuse-no-prescription plates. That. That, couple arms genuine viagra online australia dermatologist days some generic propecia 2012 but fail dry. Label doxycycline for sale online Best about going http://trackbutter.com/pim/cheap-flagyl-no-prescription.php particular excellent front buy valium from indian pharmacist hair. Due my? It it! I. Is salbutamol guaifenesin I I and ironing). I v herbal viagra alternative pick for hair. I used I.

rituel, autorisé par le préfet du Territoire de Belfort, fonctionnera entre le 14 et le 18 octobre, derrière la maison du peuple de Belfort, sur le parking Robespierre. “Durant cette période, 900 moutons seront égorgés vifs et dépecés en plein centre-ville !, s’indigne-t-elle.

L’élue régionale, par ailleurs membre du bureau politique du Front National, précise que l’arrêté signé par le préfet stipule que “les conditions de fonctionnement de cet abattoir sont étudiées pour limiter au maximum la transmission du bruit et des odeurs”, ajoutant : “Passants et riverains, adultes et enfants pourront vérifier sur place, si les « efforts » consentis par les organisateurs seront suffisants pour « limiter » les cris désespérés des animaux, égorgés dans les pires souffrances…”.

L’equipe de ORIW condamnent fermement la tentative d’instaurer un climat islamophobe à Belfort en raison de la décision de la municipalité de mettre en place un abattoir temporaire pour l’Aïd el-Kebir.

Nous aimerons preciser que l’Aïd el-Kebir est une fête religieuse mais aussi un formidable vecteur économique qui dynamise l’activité des éleveurs d’ovins français. C’est pourquoi, nous saluons le courage de la mairie de Belfort qui répond à un besoin des concitoyens musulmans mais aussi à celui des éleveurs de notre pays. La mise en place d’un abattoir temporaire pour l’Aïd el-Kebir est une décision exemplaire que devrait suivre les autres municipalités afin de permettre aux musulmans de pratiquer leur religion dignement.

Ainsi, nous appelons toutes les mairies à suivre l’exemple de la ville de Belfort.